ARTISANE – CREATRICE

POTTIAS

luminaire caca de pottok
artisan pays basque
Caroline DULAC pottias Ascain

Caroline DULAC

Namaste ! Egun on !!
Connaissez-vous la POPOterie ? L’Art de transformer le POPO de Pottok en luminaire et autre objet artistique ?! Oui, il s’agit bien de crottin de pottok, ou plus exactement de ses fibres, contenues dans l’alimentation végétale des pottok.
Après lavage et cuisson des fibres, nous obtenons une pâte qui est ensuite façonnée à la main par notre maitre POPOtier dans notre atelier à Ascain.
J’ai appris ce savoir-faire en Inde auprès d’une petite communauté du Rajasthan, où j’ai passé 5 ans de ma vie dans ce fabuleux pays… J’ai appris à faire du papier avec la bouse des éléphants sacrés et j’ai réadapté localement ce savoir-faire avec notre herbivore local sacré aussi, le pottok.
J’ai créé POTTIAS en 2013, en utilisant d’abord le POPO d’éléphant et d’autres matières recyclées comme des chambres à air et ceinture de sécurité…

Pottias

Mes produits

la suspension BAÏGURA, avec son look “indus”, extérieure noir mat et intérieure couleur or, pour diffuser une lumière chaude et chaleureuse; avec une bande naturelle intérieure. Parfaite au dessus d’un comptoir, d’un ilot, d’une table ou comme suspension dans une cuisine ou grand séjour. Allie à la fois le côté contemporain et rustique, vieilles poutres et pierres.

Méthode de fabrication

Nous avons repris un savoir-faire indien et l’avons adapté localement avec l’herbivore de nos montagnes du Pays Basque, le pottok. Pour nos amis non Basques, les 2 « tt » en basque, se prononcent « tieu » et donc on prononce  «pottiok » mais cela s’écrit «pottok».
Le pottok est une race de petit cheval vivant principalement au Pays Basque dans les Pyrénées. D’origine très ancienne, et utilisés pendant des siècles par les habitants du Pays basque pour divers travaux d’agriculture, les pottoks vivent aujourd’hui en semi-liberté dans les massifs de la Rhune, l’Artzamendi, le Baïgura et l’Ursuya. Ces montagnes constituent le berceau de la race.
Son appareil digestif a su s’accommoder des conditions difficiles des hauteurs. Ainsi, le pottok supporte une alimentation peu énergétique composée d’ajoncs, de ronces, de glands ou de châtaignes. Cela fait de lui un animal au rôle écologique. Il débroussaille et nettoie les endroits les plus inaccessibles des montagnes du Pays basque. On l’appelle aussi « le nettoyeur des montagnes ».
Nous trouverons donc dans son POPO beaucoup de fibres !

Le crottin est lavé et filtré avec de l’eau, pour en garder la fibre. La fibre est ensuite cuite dans un chaudron pendant plusieurs heures jusqu’à l’obtention d’une pâte. Cette pâte est ensuite appliquée à la main dans un moule avec pression, afin d’évacuer un maximum d’eau. Pour la fabrication d’une suspension, cette étape peut durer plusieurs heures. Pour la phase séchage, nous avons créé un séchoir bien ventilé afin d’accélérer l’évaporation de l’eau.
La partie démoulage est assez délicate pour notre maitre POPOtier, c’est comme cela que nous avons obtenu des formes uniques et ajourées que nous reproduisons aujourd’hui volontairement.
Puis viens la phase des finitions, propre à chaque commande : ponçage, peintures intérieures et extérieures, perçage…
Fabrication 100% naturelle et manuelle.
 Vous avez déjà pu remarquer que nos suspensions d’aspect « béton » sont étonnement légères ! et inodores bien-entendu!

Où me trouver ?

Adresse

Atelier POPOtier

Bat Zubiondo

64310 Ascain

    Découvrez également